PUNKSHEEP
Publié le 21 mars 2019

La Console 101 de Michel JANICKI

Nous vivons une ère technologique fantastique. Nous ne parlons pas là simplement des géants de l’informatique, mais bel et bien de concepteurs passionnés capables de réaliser de véritables pépites d’inventivité. Depuis quelques années, nous constatons l’arrivée de toujours plus de nouvelles plateformes. Celles-ci peuvent se présenter sous forme logicielle avec des systèmes d’exploitation comme Morphos ou Friend Up, mais aussi sous forme matérielle avec l’apparition de machines insolites comme des consoles construites autour de Raspberry PI ou d’Arduino. C’est justement une d’entres elles qui a retenu notre attention. S’inscrivant parfaitement dans notre philosophie, la console 101 mise au point par Michel JANICKI offre son lot d’innovations ainsi qu'une nouvelle approche de l’apprentissage et de la création de jeux vidéo.

PS: Avant de commencer, Michel, peux-tu te présenter brièvement ?

MJ: Je m’appelle Michel JANICKI. Je suis tombé dans l’informatique et l’électronique depuis les années 80 - une époque fertile en micro-ordinateurs en tous genres - où j’ai pu faire mes griffes en matière de programmation et de hardware. J’ai touché un peu à tout, et j’ai programmé pas mal en assembleur sur plusieurs ordinateurs et consoles. Durant mon parcours professionnel, j’ai travaillé pour plusieurs entreprises : OCEAN, CRYO et INFUSIO. (voir bio: https://www.punksheep.com/fr/Bio/BioMichelJanicki.php).

PS: Tu t’es donc orienté vers le hardware en proposant ta propre console. Comment t’es venue cette idée ?

MJ: C’est un projet que j’ai en tête depuis quelques temps déjà. Ça a commencé avec l’étude des micro-contrôleurs. Je me suis aperçu qu’on pouvait faire beaucoup de choses avec peu. Ça ma redonné envie de maîtriser tout le processus, de la conception matérielle au développement d’applications, de manière simple et intuitive. L’informatique s’est extrêmement alourdie ces dernières décennies, et la programmation est devenue moins attractive qu’avant. Pour y remédier, j’ai créé en complément de ma console un langage et des outils visant à simplifier l’apprentissage, et ainsi démontrer que le code pouvait être amusant et gratifiant.

PS: Que pouvons nous attendre de cette console ? Quelle est ta vision pour la suite ?

MJ: Comme évoqué plus haut, mon objectif c’est de rendre la programmation accessible et attractive, et surtout de donner envie de créer de nouveaux jeux et applications. Je souhaite vraiment que les gens retrouvent le plaisir d’apprendre et de découvrir, comme on a pu le faire avec l’arrivée de la micro-informatique fin des années 70 / début 80. C’est possible encore aujourd’hui, à condition de redéfinir les bases. Je ne veux plus d’émulation mais des nouveaux programmes articulés autour de concepts novateurs, perçus comme des œuvres techniques à part entière. Mon but est de définir un nouveau matériel pédagogique pour rendre la programmation accessible et plaisante au novices, et également offrir aux plus expérimentés les clefs pour exprimer leurs talents.

PS: Les dévelopeurs sont clairement le coeur de ta cible. Quels avantages retirent-ils à passer par tes outils ?

MJ: J’ai voulu alléger au maximum les solutions matérielles et logicielles nécessaires pour faire fonctionner le tout. Pas besoin de gros matériel, ni même d’installation ou configuration de logiciels compliqués. Pas d’obligation non plus de passer par un kit de développement comme c’est le cas habituellement pour les consoles, un simple éditeur de texte suffit. L’exécution se fait par un simulateur fonctionnant sur PC - des versions pour Mac et Linux sont prévues. Toutes les informations seront fournies pour comprendre le fonctionnement du hardware ou pour optimiser son code, mais aussi d’enrichir ses connaissances des architectures matérielles.



PS: On a parlé beaucoup de l’apprentissage, mais qu’en est-il des logiciels produits par les développeurs tiers ?

MJ: Là encore, les développeurs bénéficient d’une grande liberté, à commencer par le choix de leur domaine d’application. Bien que prédestinée aux jeux vidéo et à l’apprentissage, la console 101 se prête volontiers à d’autres types d’usage comme la domotique, l a robotique, la musique... En fait, je dirais qu'elle s’intègre parfaitement dans toute démarche de création artistique.
Ensuite, pour faire profiter le public du fruit de son travail, il suffit de le diffuser sur le support de son choix, sans passer par une licence. Les auteurs disposent à cent pour cent de leurs œuvres. Il est bien sûr possible et recommandé de passer par le portail de vente « Punksheep » ;-).



PS: As-tu prévu des extensions, des mises à jour ?

MJ: Oui, c’est prévu ! Je travaille entre autres sur l’ajout d’un port cartouche, sous forme d’une Eprom de 32 Ko. Les jeux ou applications pourront booter directement depuis une cartouche, ce qui sera bien pratique pour faire des jeux en « rematérialisé » par exemple. La console sera munie de plusieurs slots d’entrée/sortie pour piloter des robots ou de la domotique. D’autres types d’extensions  sont également envisageables : kits d’alimentation sur batterie ou panneau solaire, écran LCD, connexion pour relier les consoles entre elles et jouer en réseau, etc. Les possibilités sont vastes ! N’oublions pas que cette console s’adresse avant tout aux bidouilleurs ! Côté software, les mises à jours s’enchaineront régulièrement, à commencer par la documentation accompagnée de « tutos » et d’exemples. Les outils et le langage seront améliorés sans cesse pour apporter de nouvelles fonctionnalités et optimisations.

PS: Tu travailles actuellement sur la version 2 qui sera la version commercialisée. Peux-tu nous donner des précisions sur ce qu’il te reste à faire et nous donner une date de sortie ?

MJ: Difficile de donner une date précise... disons courant 2018 pour ne pas prendre trop de risques. J’espère fournir la version finale aux alentours de 100 euros, vendue directement sur mon site dans un premier temps. Je tiens avant tout à fournir une version aboutie et fiable. Pour cela, je dois revenir sur bon nombre de fonctionnalités. Parmi les points restant à réaliser, on peut citer :

- 1 P8X32A ,8 coeurs avec sortie TV PAL/NTSC résolution variable selon les besoins. Il sera connecté en interne par un bus I2C à l'Arduino DUE
- On pourra lui « plugger » une EPROM style cartouche pour un boot automatique (bien sûr, je prévois un kit de DEV pour les cartouches, et proposerai des cartouches pré-programmées ou vierges a la vente).
- Plusieurs phases de tests

PS: Plus les plus aguerris, peux-tu délivrer caractéristiques et autres détails techniques ?

- Carte mère : Basée sur un Arduino DUE
- Processeur : Arm-M3 84 Mhz
- Mémoire : 96 Ko
- Vidéo: 120x120 pixels en 256 couleur, sortie VGA.
- Son : Synthé 6 voies AM-FM
- Entrée : One 8-axis joystick 4 boutons + bouton reset.
- Slot: 1xMicroSD
- Port Eprom (cartouche auto-boot)
- Plusieurs ports d'entrée/sortie digital/analogique (pour de futures extensions)
- 2 ports joysticks « Nunchuck »
- 1 port clavier
- 1 port souris

Fournis avec la machine : un langage de programmation style C transformé en ByteCode et interprété par une VM par l'Arduino DUE

Driver TV P8X32A
Exemple de programmation :
1 cœur prog
1 cœur TV generator
1 cœur graphic primitives
exemple graphique :

drawblock_
mov t2,posx
mov t4,posy
and t2,#1
shl t2,#1
mov t1,screenptr
rdlong t1,t1
mov t3,dx
shr t3,#1
shl t3,#9
add t1,t2
add t1,t3
shl t4,#5
add t1,t4
mov py,#8
:yl rdword t3,data
wrword t3,t1
add data,#2
add t1,#4
djnz py,#:yl
jmp #loop

PS: On en sait maintenant plus sur le fond, mais qu’en est-il de la forme ?

MJ: La console sera commercialisée brute. La coque est en bois et peut facilement être customisée. Il est même possible de la décliner en plusieurs coloris. On pourra aussi la personnaliser avec des accessoires de type « stickers ». Dans le but de garder un esprit créatif jusqu’au bout, des « templates » seront fournis, et chacun aura la possibilité de donner libre cour à ses idées.

PS: Un mot pour la fin ?

MJ: Juste rappeler que tout le monde est le bienvenue. Que vous soyez bidouilleur de tous poils, hacker ou simple curieux, la console 101 peut vous intéresser, et même vous apporter beaucoup plus. Code et "fun" serons au rendez-vous.

CONLUSION:

Pas de doute, c’est une valeur sûre. Sur l’ensemble des possibilités que propose la console 101, il y a surtout deux avantages qui nous ont particulièrement captivé. Tout d’abord, l’approche pédagogique est indéniablement un des points forts. C’est bien par la simplification qu’on pourra redonner goût à la programmation et motiver les développeurs à approfondir leur connaissance du matériel. L’autre point fort, et pas des moindres, c’est l’esprit créatif qui se dégage d’un tel projet, que ce soit sur le plan technique, graphique, gameplay, et autres concepts. Nous sommes impatients d’accueillir sur le site de Punksheep tous ces futurs trésors d’inventivité.

URL : http://c-1-0-1.blogspot.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/groups/console101/
Twitter :https://twitter.com/megacontroleur
Youtube :https://www.youtube.com/channel/UCakWSTIFA6RFZXM1aLKSUgw?view_as=subscriber
bio: https://www.punksheep.com/fr/Bio/BioMichelJanicki.php



Auteur de l'article: Eric GACHONS